Et la démocratie, bordel !

Une farce insolente et poétique sur le pouvoir et la démocratie

SYNOPSIS

La pièce évolue dans un  univers brechtien… Trois vagabonds inventent un jeu pour connaître les délices du pouvoir : piégés irrémédiablement par toutes les tentations perverses que cette pratique met à disposition, quand on a dans ses mains le pouvoir... Et La démocratie, bordel ! est une réflexion sur ce thème qui devient de plus en plus un véritable pari pour ce nouveau millénaire : La démocratie oui, quand cela nous convient… La démocratie oui, à condition que ce soit nous qui gagnions… La démocratie obligatoire qu’imposent les Américains avec leur école d’assassins, et la montée du terrorisme dans plusieurs pays de la planète... C’est assurément une œuvre  multi-facette et à lecture multiple. Elle est aussi simple et drôle qu’une fable ou un conte pour enfants, aussi dense qu’une chronique historique, aussi complexe qu’une nouvelle épique et aussi intime qu’une œuvre de Tenessee Williams.

Date création 1973
Reprise et adaptation 2005

Auteur et metteur en scène Oscar Castro
Chorégraphie Sylvie Miqueu
Avec 3 acteurs du Théâtre Aleph
 
Durée 1 heure 10 mn

EXTRAIT VIDÉO

A PROPOS

La pièce Il était une fois un roi (Erase una vez un rey) a été écrite par Oscar Castro en 1973, à Santiago du Chili, quelques semaines avant le coup d’Etat. Elle a été jouée au Chili dans les camps de concentration, ainsi qu’en France dès son arrivée dans les années 1977/82. Elle a également  été  montée et continue à être jouée dans plusieurs pays d’Amérique latine. Il existe des versions en français, espagnol, brésilien, anglais et breton.