El exiliado Mateluna

COMPLET

L'Ambassade du Chili en France a le plaisir de vous inviter à fêter 

les 50 ans du Théâtre Aleph

jeudi 29 juin à 19h

avec la pièce "L'exilé Mateluna"

Ambassade du Chili
2, avenue de la Motte-Picquet
75007 Paris (M° L.8 Tour-Maubourg)

Se munir d'une pièce d'identité

Oscar Castro fonde le théâtre Aleph à Santiago du Chili en 1967 avec des amis étudiants. Leurs références historiques sont Che Guevara, les Beatles, "Peace and love" et "Mai 1968" à Paris. Autodidactes et provocateurs, ils inventent un théâtre-fiesta, subversif, corrosif, rempli d’humour et dérision. L’Aleph devient un mythe et une référence dans le monde du théâtre latino-américain.
Après avoir censuré leur travail, la dictature militaire arrête Oscar Castro, sa sœur Marieta et son beau-frère Johnny, les enferme deux ans en camps de concentration, puis les exile en France à Paris, où Castro crée une nouvelle troupe
Dans l’univers créatif du théâtre Aleph, la musique et la danse sont une constante. L’œuvre de Fellini, la poésie de Neruda et le réalisme magique de Garcia Marquez inondent ses créations.
Cinquante ans après sa naissance, l'Aleph reste le même théâtre humaniste, populaire et festif, avec ses deux compagnies : le Teatro Aleph Chile dans son espace à la Cisterna  (Santiago - Chili) et le théâtre Aleph France à Ivry-sur-Seine.

 “L’exilé Mateluna” est un hommage aux sans-papiers du monde entier... cette pièce a été créée en 1980 par Oscar Castro quand il arrive du Chili, exilé à Paris. C’est au Théâtre du Soleil, à la Cartoucherie de Vincennes, qu’il a réalisé la création, puis présenté le spectacle.

Gabriel Garcia Marquez, emballé par ce spectacle, l’a fait tourner à l’époque en Amérique Centrale, il disait que c’était la meilleure pièce de théâtre sur l’exil qu’il n’ait jamais vue.

 

Cette pièce, toujours d’actualité, défend les valeurs de la tolérance et du respect.

Elle montre les difficultés de s’intégrer, d’accepter les différences, de surmonter la solitude et la nostalgie, de résister à l’humiliation devant le sentiment de ridicule de s’exprimer dans une autre langue.

Elle évoque cette confrontation à une nouvelle culture, inconnue et différente, celle de la terre d’accueil, que chacun doit arriver à intégrer en harmonie avec celle de son pays.

 

 Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Réservation obligatoire svp avant le 27 juin à invitacionchilefr@minrel.gob.cl en précisant dans l'objet du mail "Réservation 29 juin" ou au 01 44 18 59 44.

 

(Création 1980)
Remplie d’humour et de poésie, cette pièce démystifie la tragédie et les humiliations que peut vivre un exilé après avoir été chassé par la dictature de son pays... Un homenaje a todos los “sin papeles” del mundo entero.

SYNOPSIS

Fernando Mateluna est exilé à Paris. Il débarque seul avec sa valise, dans cette ville immense et inconnue. Il ne parle pas français, et n’a pas de papiers...
Il est confronté au labyrinthe administratif de la Préfecture, à devoir chercher un logement, un travail... Paris: les quais de la Seine, le Louvre, les Folies Bergères... Mateluna se sent seul... Il ne veut pas ouvrir sa valise :  “Dès que cesse la dictature dans mon pays, je file à l’aéroport !"... "Allez, ouvre ta valise Mateluna !”
Cette pièce, toujours d’actualité, défend les valeurs de la tolérance et du respect. Elle montre les difficultés de s’intégrer, d’accepter les différences, de surmonter la solitude et la nostalgie, de résister à l’humiliation devant le sentiment de ridicule de s’exprimer dans une autre langue.
Elle évoque cette confrontation à une nouvelle culture, inconnue et différente, celle de la terre d’accueil, que chacun doit arriver à intégrer en harmonie avec celle de son pays.
Remplie d’humour, cette pièce démystifie la tragédie et les humiliations que peut vivre un étranger qui arrive dans une terre d’accueil ...
Mateluna représente la solitude, la fragilité, l’innocence, la frustration, mais aussi le chauvinisme, la mauvaise foi, la persécution, la peur de l’inconnu, du changement.

Date création 1980

Ecrite et mise-en-scène par Oscar Castro
Chorégraphie Sylvie Miqueu
Musique Sergio Vezely
Régie lumières Samuel Lardillier
Avec 7 comédiens et 2 musiciens du Teatro Aleph Chile et 6 comédiens du Théâtre Aleph France

Durée 1 heure 10 mn

 

DATES / RÉSERVATION

jeudi 29 juin 2017 19h00

RESERVATIONS CLOSES. C'EST COMPLET.